Les toits verts : Esthétique, écologie et installation

Les toits verts : Esthétique, écologie et installation

De plus en plus de gens sont attirés par les toits verts, également connus sous le nom de toitures végétales. Cela est dû en raison de leur attraction esthétique et des bienfaits qu’ils apportent à la nature. L’idée c’est d’installer un toit vert sur votre maison vous plaît. Explorez divers aspects de cette tendance, des avantages qu’elle offre aux coûts associés et aux étapes nécessaires pour le réaliser.

Pourquoi des toits verts ?

De nos jours, on observe de plus en plus de toits verts dans la construction moderne. Ils intègrent des plantes, ce qui ne fait pas que les rendre jolis, mais promet aussi des bénéfices pour notre environnement. Si vous demandez plus d’explication et que vous avez envie d’en savoir plus sur les avantages possibles, les coûts, ainsi que les étapes à suivre pour l’installation, cet article explore en détail tous ces aspects.

Sujet a lire : Baie vitrée à galandage : une ouverture tendance et audacieuse !

Quels sont les avantages d’une toiture végétale ?

Une toiture végétale offre des économies d’énergie en agissant comme :

  • Un isolant naturel, apportant fraîcheur en été et limitant la perte de chaleur en hiver. 
  • Elle se révèle également bénéfique pour les panneaux solaires en réduisant la température ambiante. 
  • Elle contribue à améliorer la qualité de l’air en réduisant le dioxyde de carbone 
  • Elle agit comme isolant acoustique contre la pollution sonore urbaine.

Quels sont les coûts associés à un toit vert ?

Cependant, le passage à un toit vert représente un investissement financier conséquent. On estime qu’une toiture végétale peut coûter jusqu’à 4 à 5 fois plus cher qu’une toiture traditionnelle. Vous devez prévoir un budget entre 50 et 100 € par mètre carré, en incluant les coûts d’arrosage et d’entretien. Avec des services professionnels, les coûts peuvent atteindre jusqu’à 300 euros par mètre carré.

Avez-vous vu cela : Le rôle des murs porteurs dans une maison : comment bien les planifier et les construire ?

Malheureusement, aucune aide financière de l’État n’est actuellement dédiée aux toitures vertes. Néanmoins, considérez l’installation comme un investissement à long terme, générant des économies en chauffage et climatisation.

Comment se passe l’installation d’un toit vert ?

L’installation peut être confiée à une entreprise spécialisée ou réalisée en autonomie. Pour assurer l’étanchéité, un cadre en bois et une bâche sont nécessaires, avec un système de drainage efficace. Ensuite, l’ajout du substrat et des plantes complète le processus.

Avant de vous lancer, tenez compte de certains éléments. En cas de surisolation, l’effet rafraîchissant peut être moins perceptible. De plus, dans des régions moins chaudes, un toit vert peut être moins pertinent. Enfin, soulignez que l’entretien peut équivaloir à celui d’un jardin.

 Durabilité urbaine

Les toits verts constituent une avancée majeure dans la construction durable. Bien qu’elles offrent des avantages notables, le coût initial et l’absence d’aides gouvernementales exigent une réflexion avant de se lancer et prendre une décision. Si vous cherchez une solution alliant esthétique, écologie et efficacité énergétique sur le long terme, le toit vert pourrait être la réponse pour votre domicile.